L’ATH Handball se déplace ce week-end à Créteil, à la Maison du Handball pour un week-end qui se voudra inédit et innovant ! En effet, l’ATH Handball va jouer ses deux rencontres de championnat (Journée 5 et Journée 12) face à La Rochelle sur le même week-end ! Retrouvez toutes les informations et réactions ici : L’ATH à la Maison du Handball.

Pour évoquer l’aspect sportif, les clefs des matchs et les enjeux des deux rencontres, Christine ANDRÉ nous propose “10 éclairages” :

LA SITUATION AU CLASSEMENT

En s’inclinant de justesse à Saint-Maur (25-24), chez l’un des prétendants à la D1, l’ATH (6e) a perdu deux places au classement aussi en raison des autres résultats de cette 11e journée.
Aunis/La Rochelle (8e) ferme toujours la marche de cette poule 1 de D2, mais vient de signer sa première victoire de la saison contre Sambre Avesnois (27-22).

D2F Poule 1 – 2020/2021

PosÉquipeTWDLPts
114100434
21491433
31481531
41471629
51460826
61360725
71351724
814201218
.
ENCORE DES CHANGEMENTS
Une franche hiérarchie a du mal à se définir tant cette poule 1 de D2 se montre dense et ses équipes pleines de ressources. Saint-Maur a repris le fauteuil de leader et devance désormais Le Havre (2e), Sambre Avesnois (3e) et Octeville (4e).
À noter que Sambre Avesnois, qui restait sur cinq victoires, vient de s’incliner deux fois de suite. Et que Noisy (5e), qui avait commencé l’année 2021 par quatre défaites, vient de remporter deux victoires de rang, contre Octeville et Le Havre. Mathilde Plotton, l’ancienne de l’ATH (qui vient de signer à Saint-Maur), a grandement participé à ce dernier succès en marquant neuf buts.
À ne pas oublier non plus, à la lecture du classement, que l’ATH compte toujours deux rencontres de moins que Le Havre, Sambre Avesnois et Noisy, une de moins que Saint-Maur, Octeville, Rennes et La Rochelle. Cette fin de semaine sera l’occasion de commencer à rattraper ce retard.
.
UN WEEK-END PAS COMME LES AUTRES
Le week-end à venir sera différent de tous les autres pour les joueuses de l’ATH. Pour deux raisons essentielles.
Elles devront jouer deux matches de championnat en deux jours contre le même adversaire, l’aller pour rattraper la 5e journée (samedi à 18h) et le retour pour le compte de la 12e journée (dimanche 16h).
Elles disputeront ces deux matches contre Aunis/La Rochelle loin de Truchtersheim et tout aussi loin de Périgny, dans le cadre prestigieux de la Maison du handball à Créteil.
C’est l’ATH qui est à l’origine de cette belle initiative, permettant aux deux clubs de limiter leurs frais de déplacement tout en rattrapant un match en retard.

Crédit Photo : FF Handball

.
L’ADVERSAIRE DU SAMEDI SOIR
Aunis/La Rochelle/Périgny existe depuis 1993 et la fusion entre les clubs de La Rochelle et de Périgny. Montées pour la première fois en D2 en 1999, les “Perdrix” ont fait un bref passage en D1 en 2005 après avoir été championnes de France de D2 en 2004.
Elles devaient descendre en N1 à l’issue de la saison précédente, mais ont été repêchées l’été dernier, un autre club, Saint-Michel-sur-Orge (Essonne), ayant refusé la montée en D2.

Manon HEMMERLIN au duel face aux joueuses d’Aunis La Rochelle lors de la saison 2018/2019

L’HISTOIRE COMMUNE DES DEUX CLUBS

Les clubs de l’ATH et d’Aunis étaient adversaires en play-offs il y a deux ans. Les “Pirates” avaient remporté le match aller (33-31) et obtenu le nul au retour (32-32).
La saison dernière, c’est en play-down que les deux clubs auraient dû se croiser, mais l’interruption du championnat est survenue juste avant.
.
DES ALSACIENNES CHEZ LES “PERDRIX”
Trois joueuses alsaciennes ont porté le maillot des deux clubs. Deux anciennes du FSE Achenheim, Maëlig Rête et Sophie Bertrand, mais aussi Émilie Pfaadt qui a bouclé sa carrière à haut niveau à l’ATH en 2019.
.
UN PEU D’HISTOIRE
Aunis correspond au nom d’une ancienne province du royaume de France située aujourd’hui au nord-ouest de la Charente-Maritime. Son blason représente une perdrix… Voilà pourquoi aujourd’hui, les handballeuses se font appeler les “Perdrix”.
.
LES MATCHES D’AVANT
Samedi dernier, l’ATH était tout près de faire trébucher Saint-Maur, un des cadors de la poule (25-24). Le match a failli tourner en sa faveur, mais le poids des efforts consentis pour se replacer aura été trop lourd dans le final.
De son côté, Aunis a obtenu sa toute première victoire de la saison face à Sambre Avesnois (27-22). Menée en début de partie, l’équipe de l’emblématique Laurent Grammont est passée devant, puis a tenu tête à son adversaire dans un match très serré avant de creuser l’écart dans les derniers instants.
Aunis, dont la différence de buts était de -84 en sept matches, encaissant plus de trente buts à chaque occasion, s’est rebellé lors de sa huitième sortie.
.
L’AVIS D’AURÉLIEN DURAFFOURG
« Les résultats ne nous sont pas forcément favorables en ce moment, commente l’entraîneur de l’ATH. C’est incroyable de se dire qu’en ayant gagné quatre matches sur sept, on se retrouve 6e du championnat. Bien sûr avec des matches en moins, mais cela prouve la densité, l’intensité et la complexité de la D2.
On a peut-être raté, à Saint-Maur, une occasion de faire avancer notre bateau. Mais maintenant, il faut arriver à basculer très vite sur ce qui arrive ce week-end. On ne s’est pas entraîné lundi pour favoriser la récupération et les soins, à partir de mardi, le travail a commencé.
La victoire de La Rochelle contre Sambre Avesnois est un juste rappel des choses. Trop de personnes condamnaient cette équipe, elle vient de rappeler à tout le monde qu’elle joue bien au handball avec des joueuses de qualité.
Nous avons quand même pris un risque sportif en faisant en sorte que cette formule de deux matches en deux jours soit validée. Maintenant, il faut assumer cette situation et se mettre à la hauteur de cet événement.
Nous allons donc rencontrer un adversaire de qualité qu’il faudra essayer de battre, le tout dans une forme de compétition différente qu’il faudra appréhender. Nous devrons faire un peu abstraction du contexte, même si on a tout fait pour le vivre.
Il faudra, en tout cas, se montrer appliqué, sérieux, engagé et chercher cette énergie dans l’environnement, dans les lieux. Car c’est aussi un moment qui doit nous être agréable dans notre vie collective. »
.
LE MATCH D’APRÈS
Samedi prochain, le 6 mars, l’ATH recevra Octeville (18h) à Truchtersheim.
.
Pour vous faire vivre cet événement inédit, les équipes communication de l’ATH Handball mettent en place un dispositif exceptionnel afin de vous faire vivre en direct les deux rencontres face à Aunis La Rochelle samedi à 18h00 et dimanche à 16h00 !
.
Allez l’ATH !