MERCREDI, LES PIRATHS ACCUEILLENT BESANCON (TRUCHTERSHEIM – 20h) POUR LE COMPTE DE LA 20EME JOURNEE DE LIGUE BUTAGAZ ENERGIE. POUR TOUT COMPRENDRE AUX ENJEUX DE CETTE RENCONTRE, VOICI LES 10 ÉCLAIRAGES PROPOSÉS PAR CHRISTINE ANDRÉ EN PARTENARIAT AVEC PRIMEAT – PRIMACASA.

 

► LE CONTEXTE

Le SATH (13e) a concédé à Nantes (36-20) sa quinzième défaite de la saison.

Besançon (8e) a encaissé à Plan de Cuques (30-27) sa dixième défaite de la saison.

 

Le classement officiel de la LBE : Ligue Butagaz Energie 2023-24 – Calendrier & Résultats – Fédération Française de Handball (ffhandball.fr)

 

► COUPES D’EUROPE

Ce week-end, malgré sa victoire à l’aller (28-30), Brest n’a pas réussi à se qualifier pour les quarts de finale de la Ligue des champions en s’inclinant (26-31) contre Ferencvaros (FTC).

Metz, déjà qualifié, connaît désormais son adversaire, ce sera le CSM Bucarest de Laura Flippes.

L’arrière droite alsacienne, formée à l’ATH, portera d’ailleurs de nouveau le maillot messin lors des trois prochaines saisons. Elle y avait joué depuis son arrivée au centre de formation en 2013 jusqu’à son départ à Paris en 2020.

De son côté, Nantes a confirmé sa victoire de l’aller contre les Norvégiennes de Sola et disputera le Final four de la Ligue européenne.

 

► À L’AFFICHE

À l’affiche de cette 20e journée de D1, il y aura plusieurs rendez-vous particulièrement savoureux. Dans le haut du tableau, l’opposition entre Metz (2e) et Nantes (3e) est prometteuse, comme le rendez-vous entre Brest (1er) et Dijon (7e), particulièrement en forme en ce moment.

Dans le bas du tableau, il y aura aussi deux affiches qui seront lourdes de conséquences entre Mérignac (10e) et Saint-Maur (14e), mais aussi entre Saint-Amand (11e) et Toulon (12e).

 

► LE MATCH ALLER

Le 9 septembre dernier, on jouait la troisième journée et le SATH s’était incliné (32-25) à Besançon, à l’issue d’une rencontre particulièrement frustrante puisqu’elle avait été marquée par les sévères disqualifications de Lilou Begon et Irene Fanton.

 

► BESANÇON PÊLE-MÊLE

Les Bisontines présentent un bilan de 7 victoires, 2 nuls et 10 défaites.

La saison prochaine, Ilona Di Rocco (Dijon, arrière gauche), Céline Solstad (Fana, Norvège, arrière droite), Camille Mandret (SønderjyskE Håndbold, Danemark, pivot) vont rejoindre l’ESBF. Sakura Hauge, Louise Cusset et Mélina Peillon vont s’en aller.

L’ESBF, c’est un club historique du handball féminin français. Champion de France à quatre reprises (1988, 1998, 2001, 2003), il est notamment célèbre pour avoir connu une saison hors du temps en 2002/2003 avec un quadruplé de légende (Coupe d’Europe des vainqueurs de Coupes, championnat, Coupe de France, Coupe de la Ligue). C’était même la première équipe féminine française à triompher au niveau européen (contre le Spartak Kiev en finale). Dans ce groupe entraîné par Christophe Maréchal, on trouvait par exemple Valérie Nicolas, Véronique Pecqueux, Sandrine Mariot, Raphaël Tervel et Myriame Saïd Mohamed. Mais aussi évidemment Sophie Herbrecht. Sous le maillot de l’équipe de France, elles deviendront championnes du monde quelques mois plus tard.

 

 

► UNE PAGE SE TOURNE

Sébastien Mizoule ne sera plus l’entraîneur de l’ESBF la saison prochaine puisqu’il va prendre la direction de Nice. Après avoir dirigé le centre de formation bisontin pendant cinq ans, il avait pris la tête de l’équipe de D1 en 2021.

Il sera remplacé par Jérôme Delarue pour les trois prochaines saisons qui a aussi bien vécu des expériences dans le handball masculin, notamment à Chartres en D2, que dans le handball féminin, notamment à Chambray (2019-2022) où il a obtenu la première qualification européenne, et à Nantes, cette fois comme adjoint d’Helle Thomsen.

 

► PRIMACASA, PARTENAIRE DES 10 ECLAIRAGES DE CHRISTINE ANDRE

Exit le fastfood, La Primacasa propose de généreuses spécialités « comme à la maison » (Pizzas, tartes flambées, pastas, salades…) qui raviront tout le monde lors d’une pause déjeuner entre collègues, un dîner en famille, entre amis ou lors  … dans un cadre chaleureux ! A La Primacasa, nous militons en famille et avec le sourire aussi bien dans nos cuisines que dans nos territoires. Rendez vous sur notre site internet pour découvrir notre concept : La Primacasa Restaurant Pizzas et Flamms artisanales (restaurant-laprimacasa.com)

 

 

► LES MOTS DE NORA FONTAINE

« Ces temps-ci, on est un peu dans le creux, explique la pivot du SATH. De la 9e ou la 10e place, on est repassé à celle d’avant-dernier. Mentalement, c’est un moment un peu compliqué. On pourrait croire que nos efforts précédents ont été vains, mais non, la saison n’est pas finie, nous avons encore de gros coups à jouer et le match contre Besançon peut en faire partie. Nous savons que notre championnat est dense avec des équipes très fortes, mais en entrant sur le terrain, on espère toujours une issue victorieuse. Alors, même si Besançon est une équipe supérieure à nous, il y a moyen de tenter quelque chose, comme à chaque sortie.

J’ai hâte de retrouver Truchtersheim, car on y passe toujours de bons moments avec le public qui nous accompagne beaucoup. Malgré les défaites accumulées cette saison, l’engouement est le même et c’est toujours une motivation supplémentaire pour nous de jouer à “Truch”. Et ce serait bien de pouvoir récompenser nos supporters par une victoire. »

 

 

► LES MOTS DE JAN BASNY

« On a essayé de s’adapter à cette coupure de quinze jours, explique l’entraîneur du SATH. En programmant un peu de repos, un peu de travail physique aussi avant d’entamer la préparation pure du match de Besançon avec des séances vidéo et un travail plus spécifique.

Besançon se situe en ce moment un peu en-dessous de ses objectifs, sa dernière défaite l’a installé assez loin des places européennes et il faut s’attendre à une réaction. C’est une équipe qui joue un handball rapide, en duel, avec un rythme assez élevé. Nous avons joué deux fois contre elle, en préparation cet été (victoire 33-31 de l’ESBF) et lors du match aller où on a manqué de ressources. Dans le contenu et la confrontation handballistique, on était bien. J’ai dit aux joueuses que si nous parvenons à évoluer à notre maximum, la possibilité de faire un bon résultat existe. Mais uniquement si nous présentons le niveau le plus élevé dont on est capable pendant soixante minutes.

Ce serait bien de gagner évidemment, aussi pour ne pas avoir à trop regarder les autres résultats. Ce sera le dernier match de cette série après, il y aura de nouveau une très longue période sans compétition avant d’aller à Plan de Cuques que nous allons notamment meubler en disputant un match amical à Bensheim la semaine d’avant, le 11 avril. »

 

 

► DU CÔTÉ DE LA RÉSERVE

Les joueuses de Sophie Marangé et Jean-Philippe Mall restent sur deux nettes victoires contre l’ESSAHB (34-21) et à Maîche (22-44). Elles consolident leur deuxième place synonyme de montée puisque les quatre meilleures deuxièmes des huit poules de N2 accéderont à la N1 au même titre que les premiers. Mais il convient de rester vigilant.

Une nouvelle pause va désormais marquer le calendrier, le championnat de N2 reprendra samedi 20 avril avec la venue de la réserve de l’ASPTT Strasbourg.

Le match des  #Espoirs PIRATHS se disputera avec une entrée libre. Nous vous espérons nombreux pour soutenir les alsaciennes.

 

 

► HORIZON

Le vendredi 19 avril (20h30), le SATH se déplacera à Plan de Cuques, ce sera la 21e journée de D1.

Le samedi 20 avril (18h), le SATH II recevra l’ASPTT II, ce sera la 19e journée de N2.

 

Rendez vous le samedi 27 avril aux Malteries de Schiltigheim : 

Billetterie HelloAsso : Piraths handball- toulon metropole, ligue butagaz energie, j22 (helloasso.com)